Rutabaga

Recettes » Racines & Tubercules » Rutabaga

Origine et Famille

Originaire de Suède mais également d'autres pays froids, le rutabaga fit son apparition dans la langue française fin 1700 et début 1800. L'origine de son nom "rutabaga" vient du suédois ruttabaggar, qui signifie chou-navet. Il est appelé « Swede » en Anglais !

 

Ce légume est une plante potagère issue du croisement entre un chou frisé et un navet. Même si à l'oeil il garde l'apparence du navet, il se distingue néanmoins par sa forme plus allongée ainsi que par sa couleur jaune/orangé tirant vers le vert. Le rutabaga est un légume d'automne et hiver, résistant très bien au froid et à l'humidité. Longtemps considéré comme légume du pauvre et largement consommé puisqu'il fut l'aliment de base pendant les périodes de guerre.

 

Composition

Le rutabaga possède une source non négligeable de vitamine C, même après cuisson. Il vous apportera un tiers des besoins quotidiens ! Il sera également un allié pour passer la saison hivernale avec ses apports en potassium, sodium, fibres, protéines, vitamines B1 et B9. Il est très digestif, il pourra être un laxatif naturel ou un désinfectant intestinal.

 

Préparation

Le rutabaga peut se consommer en crudité, en soupe, en pot au feu, mais on peut tout à fait le préparer seul en accompagnement d'une viande par exemple. Il possède un goût prononcé. Malgré sa mauvaise réputation, le rutabaga possède des valeurs nutritionnelles importantes en besoin journalier. Son goût prononcé qui lui est propre pourra toujours vous rappeler la saveur de la terre, comme les légumes tels que le radis ou le chou ou encore la pomme de terre.


Le Rutabaga peut se consommer en crudités, mais plus généralement cuit. Même s'il ressemble au navet, le rutabaga a besoin du double de cuisson. N'hésitez pas à le mélanger à la purée, ou simplement en purée seul avec du beurre & poivre moulu, à l'ajouter à votre pot au feu, dans vos potages ou ragoût. Pour le découvrir sous son vrai jour, accompagnez le simplement avec une viande et sa sauce.

 

Commentaires